Les dessous de l’affaire Yacin du FC NDB. | Nor Info

Les dessous de l’affaire Yacin du FC NDB.

mar, 27/06/2017 - 02:47

.En matière Judiciaire pour comprendre un Crime il faut déterminer son mobile, ainsi on peut cerner son auteur. Le Fc Nouadhibou n'avait aucun mobile de falsifier la nationalité, car tout le monde sait qu on peut émettre des licences à des joueurs étrangers. Cette saison il n y a eu que 2 étrangers, donc une place de libre en titulaire et 4 de libre dans l effectif total. Aucun gain administratif et surtout aucun gain financier. Le fc Tevragh Zeina par contre a un mobile clair. Par ce montage et cette fuite en avant, le but recherché est d enlever le championnat gagné proprement par la Concorde. Comme 90% des crimes le mobile n est que l ARGENT : 18 millions pour le titre de Champion et entre 200 et 700 mille USd pour la Champions Arabe. Manque d'originalité !!! La même stratégie avait était utilisé par TVZ en accusant Pape Sakho d avoir volontairement marqué contre son camp lors de la dernière journée. On invente un crime, on met la pression sur les commissions de la FFRIM et on obtient le Championnat dans un bureau !!! Quelle honte!!Nous avons pardonné après les avoir condamné, mais nous n’avons pas oublié... Nous avons récupéré notre titre de champion par la justice, par les textes, par la raison et par le respect.. La Garde et Fc Ndb sont impliqués dans ce scandale, prémédité et exécuté que par les dirigeants de TVZ, qui ont réussi à entraîner la maire dans un sabotage politique de la Coupe du Président. Les opposants au Président et au Premier Ministre se félicitent de cette histoire tombée du ciel... Un boycott de plus ne fait jamais de mal... Irresponsabilité totale des dirigeants qui utilisent les fonds de la mairie de TVZ pour donner un spectacle lamentable de notre football qui sort de terre. Ces fonds auraient pu être utilisés pour des œuvres sociales positives et constructives, car il reste beaucoup de choses à faire dans la Commune de TVZ. Beaucoup de choses mais pas le financement des désirs égoïstes d'un dirigeant dont l'ambition misérable est prête à sacrifier tout le travail de notre famille football por arriver à ses fins. Sacrifier tout !!! Y compris le soutien et l'accompagnement de l' Etat que toute la jeunesse attendait depuis des décennies et qui est aujourd'hui réalité. Depuis le début du mandat d 'Ahmed Yahya nous voyons des campagnes de dénigrement téléguidées vers sa personne. Plus son travail apporte des succès et plus ce déchainement devient violant. Seuls les auteurs de ces mensonges et diffamations ne changent pas ... Encore une bonne utilisation des fonds des contribuables de TVZ mis à la disposition par la Mairie !!! Mais vous vous trompez, vous et votre brigade de facebookeurs qui n ont que les réseaux sociaux pour exister. Vous vous trompez en pensant que vous pourrez dérouter Ahmed. Parce que tout simplement il est BON. Il est si BON que vous tous additionnés et multipliés par vous même, vous ne lui arriverez pas à la cheville. Vous trompez parce que depuis qu’il est jeune garçon, il a toujours voulu et cru en son pays. Vous vous trompez parce que depuis son jeune âge, il aime le Football de son Pays comme personne. Vous vous trompez parce que depuis son adolescence il ne rêve que d' élever son Pays au plus haut. Enfin vous vous trompez parce Allah est toujours du côté des Bons !!! Je n ai pas besoin de passer par quelques pseudo journalistes ou facebookeurs va nu pieds pour vous souhaiter d’atterrir dans la poubelle du Football national. Poubelle où vous précèdent beaucoup d'autres profiteurs de notre sport qui n'avaient pour objectif que son argent et leur petite personne. Vos attaques et coups bas envers FC NDB ne nous atteindront jamais !!! Elles nous rendront à chaque fois plus fort.. Nous les déjouerons toujours que ce soit sur les terrains ou sur les textes, enfin si vous osez vous présenter... « Les lâches détestent et calomnient les gens de cœur. Ils sont semblables à ces chiens de cuisine, qui, dès qu'ils voient un chien de chasse, ne manquent jamais d'aboyer contre lui, mais n'osent sortir pour le combattre ». Fatis Boughaleb