Le meeting populaire de l’opposition : une mobilisation en deçà des attentes | Nor Info

Le meeting populaire de l’opposition : une mobilisation en deçà des attentes

sam, 15/07/2017 - 21:43

L’opposition dite radicale regroupée dans le FNDU appuyé par le parti du Rassemblement des Forces Démocratiques , de l’UNAD, l’IRA de Dah Abeid, du mouvement « touche pas à ma constitution et non à un 3ème Mandat, l’ex-parti des FLAM de Samba Thiam, le parti SAWAB de Abdessalam a organisé un meeting populaire ce samedi 15 juillet à proximité de l’ancienne mosquée BEN ABBASS, point de rencontre de plusieurs places de rassemblement dont la clinique, le marché Othmane, marché Lekbeid et le carrefour Madrid entre autres. On notait aussi la présence de plusieurs sénateurs insurgés contre les nouveaux amendements dont la suppression de leur chambre haute (le SENAT). Parmi ces sénateurs , étaient présents Youssouf SYLLA, Moustapha SIDATT, Maalouma MEIDAH et surtout Mohamed ould Ghadda qui venait d’être libéré suite à ces démêlés avec le pouvoir. Faute de temps, le meeting n’ayant commencé qu’un peu tard aux environs de 19 heures, les représentants de partis et des personnalités indépendantes et de la Société Civile qui n’avaient que deux minutes pour transmettre lerur message, ont tous fustigé l’attitude actuelle du pouvoir . Pour eux, elle se résume à un retour en arrière corroboré par les visites accompagnées de meetings populaires pour eux insolites du Premier Ministre l’ingénieur Yahya ould HADE EMINE et des membres de son gouvernement. Ces meetings de l‘intérieur du pays dans les Hodhs, en Assaba et au Brakna expliquent aux populations l’importance de la continuité du pouvoir de Aziz voire sa candidature pour un troisième mandat. Ce qui pour ces personnalités de l‘opposition en meeting à Nouakchott est anticonstitutionnel. Tous ont dit « non » au tripatouillage de la constitution et ont demandé aux populations de faire le système de ville morte le 5 août prochain, le jour du référendum sur les amendements de la constitution ( (création de conseils régionaux, amélioration de l’hymne national, lignes rouges dans le drapeau, suppression du sénat). Longuement applaudis par les foules, l’opposition a demandé aux populations que seules l’action continue, le porte à porte , la sensibilisation contre les velléités du pouvoir peuvent mener vers la victoire.Car comme l‘a dit Jemil Ould MANSOUR le président du parti TAWASSOUL et président en exercice du FNDU si le pouvoir gagne et sort victorieux de ce référendum du 5 août, rien ne sera comme avant. Notons, pour finir, l’absence remarquée de Me Mahfoudh ould Bettah le président du parti CDN. Celui-ci avait demandé contrairement à tous les membres du FNDU à ses militants d’aller voter massivement « NON » lors du referendum du 5 août prochain. Son absence avec le manque de mobilisation constaté aujourd’hui lors du meeting populaire de l’opposition est-il un début de dislocation de l ‘opposition ? Alors Wait and See