Incendies à Zouérate : 2 morts d’un côté, pertes matérielles de l’autre | Nor Info

Incendies à Zouérate : 2 morts d’un côté, pertes matérielles de l’autre

lun, 25/12/2017 - 09:06

Dans la nuit du 23 décembre, aux environs de 3 heures du matin non loin du quartier de Dragage, un incendie s’est déclaré dans une maison de ce site. La cause principale serait un court circuit qui a eu lieu dans cette maison mais on parle aussi de l’imprudence d’une famille qui aurait laissé l’électricité branchée après une coupure de celle-ci. Tard dans la nuit, le courant est revenu et a provoqué un court circuit dans la maison où vite s’est déclaré un incendie. Le bilan est lourd dans cette famille de forgerons : deux enfants de la famille Boughrain sont morts. Il s’agit de notamment de feus Mohamed Yeslem et Mohamed saleck. La question que tout Zouérate se pose est la suivante : Où étaient les parents des enfants lorsque le sinistre s’est déclaré ? Dormaient-ils ? Comment les parents des deux enfants décédés ont pu se sauver ? Un tas de questions qui attend des réponses. Trois jours plus tard, c’était le tour d’un commerce de tapis et de matelas non loin de la place sis sur la route principale à côté du marché de Zouérate. Cette fois c’est en plein jour que les habitants étaient ébahis par les feux qui jaillissaient de partout du magasin. Matelas, tapis, tissus simples et de velours venant de Turquie étaient brûlés. Et toujours c’est l’imprudence d’un employé du magasin qui aurait laissé le réchaud allumé Durant toute cette journée, la voie menant vers le magasin était fermée par des éléments de la sécurité routière. Comme nous l’avons dit haut, les raisons de ces faits insolites sont souvent l’imprudence, le laisser-aller, l’ignorance, l’insouciance des personnes comme dans les accidents de circulation où l’excès de vitesse fait des ravages. Cela est accentué ces jours-ci par des coupures intempestives récurrentes parfois de manière très insolite dans une ville où il fait actuellement terriblement froid. Par exemple, des coupures le matin de bonheur aux environs de 7 heures du matin lorsque les familles préparent les petits-déjeuners pour les enfants qui partent à l’école : café, thé, sandwichs etc.. .Signalons qu’à Zouérate, il est singulier que les habitants de la ville utilisent pour la plupart l’électricité pour la cuisson des aliments et la confection des thés et cafés. On vous dit ici que c’est la SNIM qui paye ou réduit la taxe sur l’eau et l’électricité qui sont ici moins chers, parfois purement gratuites. A.S