Coupures intempestives d’électricité à Zouérate et d’eau à Nouadhibou | Nor Info

Coupures intempestives d’électricité à Zouérate et d’eau à Nouadhibou

jeu, 08/02/2018 - 20:29

Comme nous l’avons souvent dit et mis en relief, les raisons de ces coupures, faits insolites sont souvent l’imprudence, le laisser-aller, l’ignorance, l’insouciance des personnes comme dans les accidents de circulation où l’excès de vitesse fait des ravages. Cela est accentué ces jours-ci par des coupures intempestives récurrentes parfois de manière très insolite dans une ville où il fait actuellement terriblement froid. On a atteint à certains niveaux la barre fatidique de 4° à Zouérate. Par exemple, des coupures le matin de bonheur aux environs de 7 heures du matin lorsque les familles préparent les petits-déjeuners pour les enfants qui partent à l’école : café, thé, sandwichs etc.. .Signalons qu’à Zouérate, il est singulier que les habitants de la ville utilisent pour la plupart l’électricité pour la cuisson des aliments et la confection des thés et cafés. On vous dit ici que c’est la SNIM qui paye ou réduit la taxe sur l’eau et l’électricité qui sont ici moins chers, parfois purement gratuites. Similairement, depuis d’ailleurs belle lurette, des coupures très sérieuses d’eau sont récurrentes à Nouadhibou. Dans des cas normaux, les habitants de certains quartiers restent parfois sans eau pendant toute la journée. Mais ces derniers jours, d’après des sources sérieuses, dans le quartier chic de Dubay, des coupures totales d’eau sont constatées par certains responsables. On parle d’un manque de concertation entre la SNDE et la Somelec qui gèrent le secteur de l’eau dont l’écoulement provient de 80 km au nord de la ville (Boulenoir) par le système de canalisation. Deux sociétés qui étaient regroupées les années passées en une seule, la SONELEC. Aujourd’hui qu’elles sont scindées, paradoxalement les problèmes se multiplient et ce sont les populations, les clients de ces deux sociétés qui payent les pots cassés.