Journées de sensibilisation : la scolarisation des filles en question | Nor Info

Journées de sensibilisation : la scolarisation des filles en question

dim, 15/05/2022 - 16:16

La cellule en charge de la Promotion du Genre au Ministère de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif a organisé, samedi 14 mai à l’Ecole normale des Instituteurs de Nouakchott, des journées de sensibilisation des élèves-maîtres à l’impact négatif des stéréotypes à l'encontre de la scolarisation des filles. Les participants suivront, deux jours durant, des exposés sur les comportements nuisibles à la scolarisation des filles, de diagnostics traitant des problèmes qui entravent la poursuite de leurs études et proposant des solutions appropriées. Le secrétaire général du ministère de l'Éducation nationale et de la Réforme du Système éducatif, a indiqué que cette activité s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par l'Etat dans la réforme globale du système afin d’améliorer sa qualité, élever son niveau et généraliser ses services à toutes les composantes de la société. Il a mentionné que le département de l'Education nationale a mis en œuvre de nombreux programmes et activités liés à l'appui à la scolarisation des filles à tous les niveaux d'enseignement. En marge de la cérémonie de lancement, la coordonnatrice de la cellule en charge de la promotion du genre, Mme Nanna Mint Moulaye El Hacen, a déclaré que toutes les études, enquêtes et expérimentations menées par les secteurs concernés prouvent que les filles ont des difficultés à poursuivre leurs études et rester jusqu'à la fin des étapes d'enseignement et l'incapacité de réussir les examens finaux. Elle a ajouté que cela est dû à un certain nombre de considérations d’ordre culturel, économique et social, au statut de résidence, à la nature de la région, à la condition physique et aux stéréotypes. Elle a souligné que l'objectif de l'organisation de ces journées est d'aborder ces problèmes de l'intérieur de l'environnement scolaire, de mettre en lumière les effets négatifs que la société perçoit sur la scolarisation des filles, et de sensibiliser les élèves-maîtres à ces problèmes et de leur apporter l'expertise nécessaire pour guider et encadrer les étudiantes afin d'assurer la poursuite des études. La cérémonie de lancement de ces journées s’est déroulée en présence de hauts responsables du département de l’Education nationale.